Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cécile WondersWhy

Pour son 2ème album, Alex tout court nous offre 12 chansons originales à rythmes et thèmes variés. Si vous aimez Renan Luce ou Tryo, vous allez adorer.

A vrai dire, Alex Toucourt me déstabilise un peu. Je vous entends déjà dire : « Et encore un dont elle s’est amourachée !! », mais point du tout !

S’il me déstabilise, c’est parce que parfois j’adore, parfois j’accroche moins.

Ce que j’adore, c’est la diversité, l’originalité, et surtout l’optimisme qui ressort de ses chansons. Le rythme est souvent entraînant, avec des refrains qui restent longtemps dans la tête, comme la très sympathique Gary Malabar (baaar baaar), mais ce n’est pas le cas à chaque chanson.

Voilà, Alex tout court ne nous donne pas tout, tout de suite à chaque fois, et aime visiblement surprendre. Pour apprécier ses qualités certaines, il faut donc parfois prendre le temps de se poser et de l’écouter raconter chaque histoire.

Je roulais dans ma voiture en écoutant l’album sans trop écouter, puis vient Chienne de vie, et me voilà émue, ayant même des frissons sous mes collants à nœuds. Une chanson toute mignonne, relatant le quotidien d’un grand-père voué à la solitude. Thème original, qui porte à réflexion sur la vieillesse, sur le sentiment d’abandon et de vide qui peut en découler.

Seulement voilà, on pense alors trouver le même schéma dans toutes ses chansons : on s’attend à une histoire, à une chute, à du concret, sauf que ça n’arrive pas à chaque fois. Personnellement, je trouve ça parfois frustrant, mais c’est peut-être mon côté psy qui veut toujours tout savoir et comprendre en mode « Mais pourquoi tu nous dis ça Alex ? Qu’est-ce qui t’es arrivé ? Raconte-nous ! ». Mais, en y réfléchissant, ces chansons ont l’avantage non négligeable que l’on puisse se les approprier, et les rattacher avec son propre vécu (Ca va aller, Crasse). Pas si mal, du coup !

Peu étonnant avec sa tête de romantique, il nous chante aussi l’amour version rupture (Troublant trou noir, Ma chanson), qui, oui je vous l’accorde cette fois, me donnent du baume au cœur et l’envie d’aller le consoler. Il aborde également l’amour non-réciproque (Pas l’amour), dans laquelle il réussit à faire passer la pilule à cette fille amoureuse, avec tant de charisme qu’on l’engagerait bien pour nous aider à rompre en douceur.

De toute évidence, Alex Toucourt est un garçon talentueux et intelligent, qui s’essaie à étonner et à jouer sur différents registres. Ce qui est tout à son honneur, mais qui, de ce fait, comporte le risque de ne pas faire l’unanimité sur la totalité de l’album. Malgré donc, quelques chansons qui n’ont pas retenu mon attention, je suis véritablement fan de certaines (qui chantent encore dans ma tête), et n’ai aucun doute sur son futur (gros) succès.

Commenter cet article