Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Cécile WondersWhy

Gros plan sur Eric Mendès, chauffeur de salle de TPMP

Il est grand, il a la pêche, il parle dans son micro, il fait rire tout le monde, c’est sur lui que repose une bonne partie de l’ambiance de l’émission battant des records d’audimat en ce moment, et pourtant vous ne le connaissez peut-être pas...

Voilà pourquoi j’ai choisi aujourd’hui de le rencontrer pour vous, afin de lever le voile et de tourner les projecteurs sur...

Eric Mendès, le chauffeur de salle de Touche Pas à Mon Poste !!!

Applaudissements, s’il vous plaît.

Quand on assiste à l’émission, je peux vous dire que ce grand gringalet impressionne par sa tchatche, sa bonne humeur, ses plaisanteries à tout va.

« Un jour, à force d’autant taquiner les gens, tu vas te faire remballer méchamment ! » lui disent souvent les animateurs télé. Et c’est vrai que d’apparence, Eric tape l’épaule de tout le monde, titille, charrie, comme s’ils les connaissaient depuis toujours. Mais pas d'interprétations trop hâtives. D’une part, il tient à garder une certaine distance avec ses collègues et les chroniqueurs en dehors du plateau : il ne les fréquente donc pas régulièrement, si comme moi, vous vous posiez la question. Quant à ses plaisanteries avec le public, il m’avoue choisir à qui il s’adresse et faire attention, sentant certains plus réceptifs à la plaisanterie que d’autres... S’il est aussi taquin avec les spectateurs, outre le fait que c’est dans sa nature, c’est avant tout pour mettre à l’aise les gens, qui, dit-il, sont souvent impressionnés par le monde de la télé et intimidés lors de leur arrivée sur le plateau.

Le travail de chauffeur de salle, c’est ça avant tout : détendre, faire rire, ne pas avoir peur du ridicule, et mettre l’ambiance, quoi qu’il arrive ! Et oui, comme dans tout métier du spectacle et du contact, si on a des soucis, on les laisse de côté, façon The show must go on. Chose qu’il fait très bien, si bien que tout le monde le veut ! C’est même Laurence Ferrari en personne qui a exigé que ce soit le chauffeur de son émission le Grand 8. Sans parler de Cyril Hanouna, qui le met régulièrement en avant et lui a proposé dernièrement dans son émission de faire un essai en tant que chroniqueur.

Mis à part avoir la blagounette facile, le chauffeur de salle Eric Mendès prend son métier avec sérieux, car le rythme de l’émission repose beaucoup sur la clarté des consignes qu’il donne au public et surtout sur l’attention qu’il doit porter à l’émission. D’abord, il accueille (avec la plus grande énergie, toujours), explique le déroulement du programme aux spectateurs. Puis, durant l’émission, Eric, tel un chef d’orchestre, fait signe au public d’applaudir quand il estime que le propos ou la blague d’un chroniqueur le mérite, leur dit quand se lever, quand mettre de la voix etc. Vous comprenez alors très vite que sans cette concentration dont il fait preuve, le rythme de l’émission s’essoufflerait un peu...

Pendant les pauses pub, vous pourriez croire qu’un chauffeur de salle se relâche, mais non. Très professionnel et aimant le contact, Eric en profite pour maintenir le public dans une ambiance chaleureuse. Il s’intéresse, taquine sur les looks, met en avant les spectateurs en les invitant à danser, ou à montrer leur talent... Il m’avoue même qu’à ses débuts, il s’amusait à faire l’intermédiaire pour que des couples se forment dans le public ! Bref, il « chauffe », s’assure que tout va bien, et ne compte pas laisser une chance au public de trouver le temps long !

Et la pression dans tout ça ? C’est qu’il a tellement l’air d’un poisson dans l’eau avec son micro et son public, qu’on a du mal à croire qu’il en ressente une quelconque. Mais si, parfois, me dit-il, notamment pour la concentration dont il doit faire preuve justement, pour ne rater aucune blague, ni d’occasion de faire applaudir. Ah oui, forcément.

Mais comment, du haut de ses 24 ans, Eric, s’est-il retrouvé là ?

« Il voulait être animateur ! » me diriez-vous. Et bien, pas du tout.

Le rêve du petit Eric Mendès était d’être conducteur de train. C’est en participant à plusieurs jeux télévisés que le monde de la télé lui fait envie. Il intègre donc une école des animateurs de télévision. Mais, voulant précipiter le pas, Eric un jour décide de passer des coups de fils pour être chauffeur de salle. L’agence VIP lui offre une chance de faire un essai sur l’émission 24h People, qu’il réussit haut la main, s’inspirant des techniques des chauffeurs de salle rencontrés lors de ses passages en tant que candidat sur les émissions. L’agence travaillant sur plusieurs programmes, on lui confie par la suite le public des Z’amours pendant 2 ans, puis rejoint l’équipe de Touche pas à mon poste et récemment, du Grand 8, sur D8. Alors, maintenant, oui, il dit qu’un jour, il aimerait être animateur, mais pas tout de suite.

Pour finir, quand on lui parle de son métier et de ce qu’il aime, Eric souligne le fait d’être amusé de voir les gens autant idéaliser cet univers et les personnes qui en font partie, comme si les animateurs pouvaient leur dire n’importe quoi, qu’ils resteraient bouche bée.

Bon, il fait le malin là, mais il m’avoue être aussi intimidé parfois quand Cyril lui parle... Je sais pas vous, mais moi, je trouve ça rassurant !

Une chose est sûre, on aimerait tous avoir un métier qui corresponde autant à notre personnalité que le "chauffage de salle" correspond à monsieur Eric Mendès !

Un grand merci à l’agence VIP et à D8 pour m’avoir si gentiment accueillie et fait découvrir le monde de la télé ! Et un gros Big Up à Eric, pour m’avoir autorisée à passer la journée et 3 émissions avec lui, avoir été un parfait gentleman et avoir répondu à mes milliards de questions !

Si toi aussi tu aimes les gens, que leur folie te passionne, que tu es admirative de talents originaux, et surtout, que tu aimes passer des heures à te poser des questions, Like me on Facebook ICI :

Eric Mendès, Touche Pas à Mon Poste, Avril 2013. Eric Mendès, Touche Pas à Mon Poste, Avril 2013. Eric Mendès, Touche Pas à Mon Poste, Avril 2013.

Eric Mendès, Touche Pas à Mon Poste, Avril 2013.

Commenter cet article

beuve 29/04/2013 14:13

super moi je l'ai connu sur ce meme plateau cet adorable garcon et toute l'equipe d'agence vip est sympathique j'adore , je ne rate pas "TPMP suis pliée de rire